Voyage

Meiji-jingu, le grand sanctuaire du cœur de Tokyo

Si vous avez l’occasion de vous balader dans le centre de Tokyo, notamment dans le quartier de Harajuku, vous ne manquerez sûrement pas de visiter le sanctuaire Meiji Jingu. Ce complexe shintoïste peu connu trouve exactement dans le parc de Yoyogi. Vous devriez l’inclure dans votre itinéraire pour suivre son histoire et pour découvrir son architecture. Déjà, à partir de ce post, découvrez les détails sur ce site.

Un coup d’œil sur son histoire

Le sanctuaire shinto de Meiji Jingu a été construit entre 1912 et 1920. Après sa destruction durant la Seconde Guerre mondiale, il a été reconstruit en 1958. En réalité, ce complexe shinto fut érigé en l’honneur des âmes divines de l’Empereur Meiji mort en 1912 et l’impératrice Shoken son épouse morte en 1914. Il faut savoir que l’empereur a réellement été très apprécié par les Japonais en ces temps-là. Pour compléter le sanctuaire, plus de 120 000 arbres furent offerts par les Japonais de tout le pays pour témoigner leur reconnaissance envers ce grand empereur. Ces arbres sont d’ailleurs plantés dans le parc tout autour du sanctuaire.

A voir aussi : La concurrence entre compagnies régulières et low cost est de plus en plus rude

Une visite dans ce sanctuaire dans ce complexe shintoïste vous dévoilera les particularités de l’architecture shinto lors d’un voyage au Japon . Vous remarquerez les matériaux de construction comme le bois de cèdre. Ce qui expose une couleur réellement attrayante avec une teinte de verre et marron. Pour votre information, le sanctuaire de Meiji Jingu est le plus grand centre shinto de tout l’archipel. De nombreux événements y sont célébrés, notamment le mariage traditionnel à part le culte shintoïste.

Sujet a lire : TourCom, les raisons du succès de ce réseau

Visite du sanctuaire de Meiji Jingu et ses alentours

Dès que vous franchissez le premier grand Torii qui mène dans le site, vous constaterez de la grande superficie du site. Vous traverserez l’immense forêt comprenant les 100 000 arbres et aussi un jardin intérieur où se trouve le sanctuaire. Il faut savoir que le jardin impérial ornant le sanctuaire s’étend sur 700 000 m² et dispose d’un champ de milliers d’iris d’une centaine d’espèces. Si vous visitez le site en fin de semaine, vous pourrez assister à des mariages traditionnels. Constitué de deux complexes, notamment le premier qui est le jardin intérieur et le second est le jardin extérieur, Meiji Jingu promet une expérience hors du commun.

Le sanctuaire est composé de plusieurs bâtiments, à savoir le « honden » qui est le bâtiment principal de style « nagare-zukuri », le « noritoden » qui est le lieu où l’on récite la liturgie, le « shinko » abritant les objets sacrés, le « shinsenjo » dédié aux offrandes, le « gehaiden » et le « naihaiden ». Au nord du sanctuaire, vous retrouverez le dojo Shiseikan. Non loin de là, vous verrez le musée « homotsuden » qui est traduit par le « sanctuaire aux trésors » où vous retrouverez des portraits des Empereurs et un grand nombre d’objets et effets personnels leur ayant appartenu. La visite de ce site est une véritable aventure dans le passé et aussi dans la nature. De plus, il est facilement accessible à part l’entrée gratuite. Toutefois, il est conseillé d’y suivre quelques règles d’étiquettes.

Vous pourriez également aimer...