tourisme

Tourisme nautique : Le kitesurf en pleine expansion au nord de Madagascar

Madagascar est reconnue pour être un sanctuaire de la nature. Mais hormis sa faune et sa flore exceptionnelle, la Grande île attire également beaucoup de touristes adeptes des sports nautiques, notamment le kitesurf. C’est dans le nord de l’île, dans la magnifique Baie de Sakalava, que la discipline s’est implantée discrètement à l’insu du regard du monde.

Les raisons pour se mettre au kitesurf

Si vous passez par le nord de Madagascar, vous avez le choix de vous initier au kitesurf. Une activité ludique qui ne demande pas d’être bâti comme Hulk pour le pratiquer. De plus, il s’apprend plus facilement que le windsurf. En une journée de stage, il est déjà possible d’aller rider sur les spots flats. Et par rapport à la planche à voile, le matériel est plus léger et donc plus facile à transporter, mais aussi moins cher sur le marché.

Cela peut vous intéresser : Hôtels de luxe : comment satisfaire une clientèle exigeante ?

Le kitesurf fait travailler tous vos muscles. Ce n’est pas pour rien si tous les kiteurs professionnels ont un corps bien sculpté. Cependant, ne vous attendez pas à obtenir ce corps d’athlète du jour au lendemain. Il ne faut pas rêver non plus.

Les amateurs de sensations fortes ne seront pas déçus. Le kitesurf fait partie de ces sports où la montée d’adrénaline est intense. Il permet également de s’évader.

A lire en complément : Voyage à Paris à la découverte de la capitale européenne de l’art

Les différentes disciplines du kitesurf

Combinant le cerf-volant et la planche, le kitesurf a fait de nombreux progrès depuis sa vulgarisation dans les années 90. Plusieurs catégories de pratique ont surgi à savoir :

  • Le freeride : la discipline de base, car il est question de glisser sur l’eau en se laissant trainer par son aile
  • Le freestyle pour les riders expérimentés car il s’agit d’effectuer des figures libres pendant un saut.
  • Les waves dont le but est de surfer sur les vagues
  • La longue distance ou Race qui consiste en une course sur un circuit délimité
  • Le speed où le kitesurfeur devra rider le plus vite possible sur 500 m
  • Le foil : le benjamin de la famille, un aileron est mis en place sous la planche pour permettre à celle-ci de décoller de la surface de l’eau lors de la glisse.

La baie de Sakalava, un spot de niveau mondial

Grâce à son emplacement privilégié, la baie de Sakalava est le terrain de jeux idéal pour tous les kitesurfeurs, débutants ou confirmés. Le Varatraza (Alizé) y est constamment présent de mars à novembre avec une force allant de 25 à 40 nœuds. Les statistiques sont excellentes, car ils rapportent 98 % de vent de force 4 orienté side-on et on. Aussi il serait très rare, voire impossible, de rentrer sans avoir pu rider. Protégée par une barrière de corail, la deuxième plus grande baie du monde est un spot parfait pour faire ses premiers pas dans le monde du kitesurf.

En outre, vous aurez une vue panoramique sur un paysage exceptionnel. Encore difficile d’accès, ce spot présente l’avantage de ne pas être touché par le tourisme de masse. Vous y serez tranquille et vous pourrez pratiquer votre sport favori à votre aise.

Les questions d’hébergement ne se posent pas, car tout autour de la baie de nombreux complexes hôteliers se sont installés, entre autres le Varatraza Wind Riders. Fanatique du sport nautique, Nicolas Bigot décide de partager sa passion en créant sa propre école de kitesurf à Madagascar. Avec de la persévérance et grâce au soutien de plusieurs partenaires, son projet de vie se concrétise enfin.

 

 

 

 

 

Vous pourriez également aimer...